Catastrophe!...Se rendant compte de la gravité de son geste, il rentre précipitamment à Beauregard et téléphone à son notaire: "Je suis perdu!...Je pars immédiatement en Belgique avec ma famille. Vendez le domaine à n'importe quel prix, cela m'est égal, je vous laisse juge".

Le notaire avait un ami, ingénieur agronome de grande valeur: Monsieur Fernand RIDEL qui habitait à Paris avec sa femme et sa fille, Yvonne, âgée de 4 à 5 ans. Le notaire lui téléphone: "Une bonne occasion se présente pour toi, saisis là."

Monsieur RIDEL, en toute confiance, arrive à Beauregard avec sa femme et sa fille, et se met à l'oeuvre. En quelques années, le domaine prospère de façon remarquable. Il conduit des expériences à partir du lait, de la pomme de terre: une variété en est sélectionnée: la PONDI, réputée dans toute la région. Ses produits sont primés aux divers concours de Bretagne.